L’HOMME : VACHE A LAIT DE LA RENCONTRE EN LIGNE ?

par Speed Phoning, 8 avril 2016

Continuons notre immersion dans l’univers de la rencontre en ligne, de ses acteurs, mais surtout de ses usages. Il convient, après avoir longuement parlé des femmes, de s’intéresser à ceux qu’elles attirent en masse, depuis l’origine des sites de rencontre … Les hommes.
Et ce n’est pas pour rien que les 55% d’utilisateurs masculins sont les principaux visés par l’ensemble des business model de ce marché. En creusant un peu plus, et en mettant de côté les 20% (ou plus) de faux profils féminins (surtout là pour appâter le chaland), on retrouve presque 70% d’hommes sur la plupart des sites.

UN CELIBATAIRE QUI A SES HABITUDES

À en croire les sondages, plus de 70% des hommes inscrits disent chercher l’âme sœur, mais près de 2/3 des femmes sont persuadées qu’ils ne cherchent qu’une aventure passagère … Quand les chiffres s’opposent, qui est le grand perdant ?

Près d’un homme sur deux a déjà payé un abonnement dans l’espoir de rencontrer l’amour, avec un investissement moyen de 9,63€ mensuel.

Bien souvent, l’homme se retrouve déçu par un site (il y reste en moyenne un trimestre), mais en réelle recherche, en essayera un autre, puis un autre, avant de finir par abandonner, se rendant compte qu’il est là avant tout pour payer !

À ce jeu-là, les sites sont gagnants, et fréquents sont ceux qui, non contents de ne pas offrir un vrai service aux utilisateurs, mettent en place des processus commerciaux douteux … Si on devait compter le nombre de membres abusés par le renouvellement automatique (dont l’annulation est parfois complexifiée, ratée, voire liée à un prélèvement indu … Qui ne sera jamais remboursé) ou autre combine, on se rendrait compte que les hommes ne peuvent peut-être pas vraiment faire confiance aux sites de rencontre.

Et oui, l’univers des sites de rencontre est bien ficelé et rarement au bénéfice de ceux que l’on croit … Attention !

RISQUES

Nous en avons parlé du côté des femmes, les risques sont similaires pour les hommes : hameçonnage, faux profil, psychotiques et autres névrosées … L’homme n’est pas mieux loti, sauf peut-être pour ce qui est du sexisme …
Et sachant qu’il a moins d’opportunités, il se laissera sans doute plus facilement happer par le jeu et l’envie que cela marche !

Si on se penche un peu plus sur le détail du ressenti masculin, les 3 risques qui ressortent concernent la performance (capacité d’un site à permettre de rencontrer l’âme sœur), la perte de temps (qui arrive en numéro deux, un peu comme chez les femmes) et le risque financier.

Plus que de simples risques, on est, là, face à ce qui induit une lassitude progressive et une désaffection des sites, comme le montrent les chiffres.
Il ne faut pas s’arrêter aux 10 millions de membres d’Adopte un Mec, mais bel et bien se demander ce qui se cache sous ce chiffre …
Quand on interroge sérieusement la gent masculine sur les résultats, on n’est quand même pas si loin des 80% de profils annoncés qui n’ont pas fait de rencontre réelle … Et tout autant voire plus, de mécontents.

FRUSTRATIONS

Pourquoi y reviennent-ils ? Parce que la solitude est un des maux de ce siècle, qu’elle est pour près de 50% des célibataires, vécue comme une souffrance.

Alors l’homme se laisse prendre au jeu, il multiplie les sites et applis, cultive l’espoir que l’un d’eux ira au-devant de ses attentes, dans une orientation service client, trop souvent oubliée … Par des éditeurs qui ne sont pas là pour satisfaire une clientèle, mais pour préserver avant tout (et ce peu importe les méthodes), un business model où la frustration est une clé essentielle au fonctionnement de leur produit.

Et il est humain d’espérer que les choses changent, et donc qu’une mauvaise expérience sur un site sera différente 9 à 12 mois après … Une année pour faire le tour des leaders, avant de revenir au point de départ.

Beaucoup de temps passé à regarder des profils, souvent faux, à espérer un match qui n’arrivera pas ou alors trop souvent un match pour appâter, pour retenir … Comme ceux reçus par des sites sans scrupules qui, (oh miracle !) vous signalent un crush ou autre favori, alors que vous ne veniez plus depuis des lustre, souvent pour un profil inexistant au final … Et oui, on le redit, même pour ce qui est du trafic, l’homme est un élément de poids dans la communication et les revenus des sites alors il n’y a pas de petit profit … Ni de basse méthode.

Bien sûr, il y a quand même de temps à autre de belles histoires, de vraies rencontres, des coups de cœur, mais à mieux y regarder, n’est-ce pas le fondement même de ce marché, que d’offrir à ces hommes de vraies rencontres, et non simplement des chimères, largement entretenues par les éditeurs ?

Restons en veille et espérons qu’enfin, un acteur se positionne sur le bonheur et la rencontre et non plus sur l’espoir d’un match …
On peut dire qu’Attractive World se lance sur cette voie, en se positionnant non plus comme un site de rencontre en ligne, mais plus comme un catalyseur de belles histoires, pour partager plus, enfin, qu’une rencontre … Quoique ce ne serait déjà pas si mal !

Partenaires

  • le 1er site de troc communautaire